En de termes simples, la scoliose est une déformation permanente de la colonne vertébrale dans les trois plans de l’espace. Elle peut entraîner une déformation du thorax et plusieurs zones proches de la colonne. Le traitement évolue selon la gravité de la déformation. Mais avant d’entamer un traitement, il est plus judicieux d’étudier ce qui a causé cette déformation.

Chez l’enfant et l’adolescent

En fait, la scoliose peut avoir différentes origines. Quand elle touche l’enfant ou l’adolescent, elle apparaît au cours de la croissance. Avant la puberté, son évolution est lente, mais à partir de là, elle s’accélère. Dans ce cas, on la nomme « scoliose idiopathique ». En revanche, elle est dite « secondaire » si elle survient à la suite d’une maladie osseuse ou neuromusculaire. Cependant, il faut bien distinguer scoliose et attitude scoliotique. La différence réside dans la réductibilité de la déformation. On parle d’attitude scoliotique s’il s’agit d’une déviation résultant d’une mauvaise posture. La déviation est alors réductible par un médecin. Par contre, la scoliose est une déviation permanente de la colonne vertébrale.

La scoliose à l’âge adulte

Il est possible que la scoliose idiopathique de l’enfance progresse à l’âge adulte si elle n’est pas stabilisée. Mais l’adulte peut également manifester une scoliose dite « secondaire ». Comme la scoliose secondaire de l’enfant, elle est due à une maladie osseuse ou neuromusculaire. Un troisième type de scoliose peut aussi apparaître chez l’adulte. Il s’agit d’une scoliose dite « de novo ». Elle se manifeste plutôt chez les personnes plus âgées, car elle est due à une dégénérescence des disques intervertébraux et des vertèbres liée à l’âge.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>